Moyens naturels pour la préservation de la santé - NaturalHealthMeans.com

Moyens naturels 

pour la préservation

de la santé 

Tous les produits Labosp Tous les produits Easynutrition Anti-oxydant Anti-âge Apaiser... Articulation, souplesse Bouche, Dents, Haleine Cardiovasculaire Cheveux, peau et ongles Circulation Comportement Confort urinaire Croissance Digestion Dépendances Détox En promo... Environnement Equilibre Femme Fluidité esprit zen Forme Energie Poids Gluten Homme Immunité Minceur Mémoire et concentration Nouveautés Nutrition supplémentation Ossature Respiratoire Santé Sexualité Soulager Sport Stress, nervosité & sommeil Transit Troubles menstruels Vision

Le poids des cartables

Le poids des cartables A lire aussi...

Sommaire

C'est la rentrée, et les mallettes de nos enfants sont encore relativement légères.

D'ici peu, elles seront gonflées à craquer par les cours de chaque matière que nos adolescents seront tenus d'apporter, dans leur entièreté parfois, sous la menace du zéro pointé par certains enseignants en cas de non-respect.

Selon une étude de l'Éducation nationale, la charge maximale des cartables et mallettes vivement recommandée ne devrait pas dépasser 10 % du poids corporel de chaque enfant (20 % pour un adulte).

Or, la réalité en est tout autre et voit se profiler en eux de parfaits futurs représentants de la scoliose et autres pathologies liées au dos. Les ostéopathes et autres spécialistes ont encore de beaux jours devant eux !

Que pouvons-nous y faire ?

Justement... ne pas laisser faire !

Le système de l'enseignement établi de la sorte est à revoir, à réorganiser selon ces paramètres. Il existe des personnes chargées de ce genre de réforme, qui n'agiront peut-être plus rapidement que sous la pression de parents en colère, pourvu qu'ils soient une multitude ou encore, d'une plainte collective de masse envers les responsables, qui ne doivent, eux, certainement pas crouler quotidiennement sous 20 % de leur poids corporel.

En attendant, avec les parents, les médecins traitants sont les premiers insurgés de cette pratique moyenâgeuse, et accordent très volontiers une dérogation médicale qui couvrira l'élève vis-à-vis du zéro pointé inacceptable.

Il appartient à chaque parent de réagir et non de compter sur les gestes des autres. Informons-nous, réagissons, et rendons à nos enfants une scolarité agréable.

Céline Lurquin, rédactrice

Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Actions solidaires

Vous êtes une association dans le domaine de la santé ? Faites-vous connaître ici.