Moyens naturels pour la préservation de la santé - NaturalHealthMeans.com

Moyens naturels 

pour la préservation

de la santé 

Tous les produits Labosp Tous les produits Easynutrition Anti-oxydant Anti-âge Apaiser... Articulation, souplesse Bouche, Dents, Haleine Cardiovasculaire Cheveux, peau et ongles Circulation Comportement Confort urinaire Croissance Digestion Dépendances Détox En promo... Environnement Equilibre Femme Fluidité esprit zen Forme et énergie Gluten Homme Immunité Minceur Mémoire et concentration Nouveautés Nutrition supplémentation Ossature Respiratoire Santé Sexualité Soulager Sport Stress, nervosité & sommeil Transit Troubles menstruels Vision

Qui décide de mon poids idéal ?

Qui décide de mon poids idéal ? A lire aussi... Produits utiles à ce sujet

Sommaire

Pour ceux qui s'en souviennent, on a tous vu à l'école, au cours d'histoire, ces peintures célèbres représentant des femmes bien en chair, allongées, presque nues, symboles de la volupté de l'époque. Un temps où la beauté et le désir s'assimilaient aux formes amples et proéminentes, aux rondeurs ; à la démonstration physique, pourrait-on dire, de l'aisance alimentaire, les tableaux de ces femmes rondes et souvent dévêtues les représentant presque inconditionnellement mangeant des fruits provenant d'une corbeille toujours débordante.

Il a existé - ou il existe encore - des cultures, notamment asiatiques, où ce fut la pâleur du visage qui servit de critère de beauté, accompagnée, bien entendu, de la petitesse des pieds dont on canalisera la croissance dès le plus jeune âge.

Ailleurs, dans les défilés de mode, ce sera le « cadavérisme » et une démarche contre nature qui transporteront les mannequins vers les sommets de la beauté reconnue par la caste du snobisme et de la superficialité. Après tant d'expression de tous azimuts quant à la stupidité à perpétrer la pertinence de ces mensurations - si l'on peut encore les appeler ainsi - qui ne font plus fantasmer personne, faute de chair et de vie à convoiter encore autour des os, et tant le regard de ces « porte-manteaux » transpire la mort à petit feu, une norme attendant sa réforme se languit.

Qu'importe la mode ! Qu'importe le « comme-il-faut », le « ce-qui-se-fait », l'important est de plaire avant tout à nous-mêmes, en fonction de nos propres critères, ceux qui nous font nous sentir bien dans notre peau, indépendamment de toute idéologie médiatique. Certains préfèrent les femmes en chair, un critère qui s'apparente rarement à la beauté dans le monde moderne, et pourtant, comme il en existe, des femmes grosses, rondes... et belles ! Une volupté envers laquelle ces mannequins cadavériques ne peuvent rivaliser...

L'important, messieurs, mesdames, n'est pas ce que l'on voudrait faire de nous, par intérêt commercial ou autre, mais ce que nous, nous ressentons à l'intérieur de nous. Il n'y a que nous qui pouvons savoir quand et comment nous nous sentons bien dans notre peau, et pas selon l'un ou l'autre indice de masse corporelle à respecter pour rentrer dans la danse du conformisme, ou de quelque autre diktat.

Qui décide de mon poids idéal ? Moi, et personne d'autre.

Céline Lurquin, rédactrice

Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Actions solidaires

Vous êtes une association dans le domaine de la santé ? Faites-vous connaître ici.