Moyens naturels pour la préservation de la santé - NaturalHealthMeans.com

Moyens naturels 

pour la préservation

de la santé 

Tous les produits Labosp Tous les produits Easynutrition Anti-oxydant Anti-âge Apaiser... Articulation, souplesse Bouche, Dents, Haleine Cardiovasculaire Cheveux, peau et ongles Circulation Comportement Confort urinaire Croissance Digestion Dépendances Détox En promo... Environnement Equilibre Femme Fluidité esprit zen Forme et énergie Gluten Homme Immunité Minceur Mémoire et concentration Nouveautés Nutrition supplémentation Ossature Respiratoire Santé Sexualité Soulager Sport Stress, nervosité & sommeil Transit Troubles menstruels Vision

Permaculture, étique et équité

Permaculture, étique et équité A lire aussi...

Sommaire

La permaculture, une discipline scientifique à part entière, a pour but de créer des sociétés humaines respectueuses de la Nature et des Hommes, basée sur une éthique, décomposée en trois grands principes. Comment la mettre en application, est-ce un système durable ? Effet de mode ou véritable modèle de développement, des questions légitimes pour un nouveau concept qui fait de plus en plus parler de lui à l'échelle planétaire.

Permaculture et origine :

Ce terme, tout d'abord, inventé en 1978 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, n‘est autre qu'une contraction de "permanent" et "culture". Cette méthode parfois également entendue et prônée comme une véritable philosophie, s'est tout d'abord focalisée sur les systèmes agricoles, des bases considérées comme nécessaires pour garantir une organisation sociale stable débouchant par extension sur un tout autre mode de fonctionnement sociétal .

Une définition de la permaculture :

  • Si la plupart des disciplines scientifiques ont pour objectif d'étudier les éléments constituant un système, la permaculture a complètement modifié cette méthode d'analyse en s'attachant plutôt aux connexions existant entre les éléments. Il convient d'étudier un écosystème en prenant en compte les relations fonctionnelles animant tous ces éléments. Un exemple parlant est celui de la forêt, qui ne pourrait être étudiée en séparant à la fois la diversité des arbres qu'elle renferme, les multiples agents vivants qui la peuplent ( insectes, bactéries), la qualité de son sol, tous ces agents fonctionnant en parfaite symbiose, chacun ayant besoin de l'autre ou l'influençant de par les intrications multiples que tout ce mécanisme entend.
  • Par extension, le fait de comprendre comment fonctionnent les écosystèmes sauvages a permis d'établir mais aussi de maintenir des systèmes efficaces, que ce soit à la fois de façon conceptuelle, matérielle, énergétique, économique, le tout en recourant le moins possible à la technologie, avec pour autre éthique de consommer le plus local possible, en autosuffisance si possible, sans utilisation de produits polluants et donc respectueux de la Terre et des personnes : des systèmes à la fois régénératifs et pérennes, amenant une grande diversité, tout en restant en adéquation avec les conditions locales.

L'éthique de la permaculture :

  • Le premier credo consiste à prendre soin de la Terre ainsi que des personnes tout en leur redistribuant les surplus. De par l'action locale qu'elle prône, la permaculture a su se donner des limites à la fois de taille, de distance, d'énergie, de puissance, de vitesse, tout en privilégiant le plus possible la diversité, l'intelligence de chacun. Pour exemple, les systèmes en permaculture sont très productifs puisque de 10 à 20 calories peuvent être produites pour 1 calorie investie, soit un rapport output sur input très largement supérieur à 1, qualifiant ainsi de genre de systèmes de soutenables et régénératifs. Par comparaison, l'agriculture a une productivité 50 à 100 fois plus faible puisque pour 1 calorie produite, 5 calories ont du être investies en moyenne, soit un rapport output sur input de 0,2, donc très inférieur à 1.
  • L'autre point réside dans le partage équitable des ressources impliquant ainsi une empreinte écologique locale et globalement "inférieure à 1", avec un souci de responsabilité indéniable de pouvoir transmettre aux générations futures un capital des plus intacts. Les principes de la permaculture se veulent universels, applicables partout et très puissants : prendre en compte le sol, la forêt et l'eau, s'occuper de soi, de sa famille et de sa communauté, tout en limitant sa consommation, sans oublier de se reproduire avec sagesse et de redistribuer les surplus.

L'éthique et les principes de conception de la permaculture sont de ce fait applicables aux sept domaines fondamentaux définissant une société, représentés par des pétales de la fleur permaculturelle imaginée par Holmgren. La permaculture de par les clés et les réponses qu'elle offre face à une consommation des plus anarchiques et exponentielles, en parallèle d'une pollution mondiale difficile à contenir, présente déjà le merite d'entrevoir un autre mode de pensée et de fonctionnement de la société en générale, même si seules les futures mises en place autour de ce nouveau modèle confirmeront ou non sa validité et sa durabilité.

avatar

Département Bien-être et Nutrition

Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Actions solidaires

Vous êtes une association dans le domaine de la santé ? Faites-vous connaître ici.