Moyens naturels pour la préservation de la santé - NaturalHealthMeans.com

Moyens naturels 

pour la préservation

de la santé 

Tous les produits Labosp Tous les produits Easynutrition Anti-oxydant Anti-âge Apaiser... Articulation, souplesse Bouche, Dents, Haleine Cardiovasculaire Cheveux, peau et ongles Circulation Comportement Confort urinaire Croissance Digestion Dépendances Détox En promo... Environnement Equilibre Femme Fluidité esprit zen Forme Energie Poids Gluten Homme Immunité Minceur Mémoire et concentration Nouveautés Nutrition supplémentation Ossature Respiratoire Santé Sexualité Soulager Sport Stress, nervosité & sommeil Transit Troubles menstruels Vision

Jardins partagés

Jardins partagés A lire aussi...

Sommaire

Un concept malin s'étend au coeur des villes. Insoupçonné, il fuse derrière les palissades ; intrusif, il déborde des murets ; envahissant, il se marcotte, de pâtés de maisons en pâtés de maisons, de squares privés en toitures aménagées, de vérandas de mieux nantis en balconnets de HLM ; une toile tissée par autant d'araignées « vertes » que pullulent des jungles urbaines les insurgés de la culture intensive qui ont décidé de réagir via... les jardins partagés.

Rien ne leur semble favorable et pourtant, fruits et des légumes sains se récoltent chaque jour de ces microcoopératives, sans pesticides ni engrais chimiques, offrant à leurs cultivateurs une nutrition digne de ce nom, mais aussi, un autre présent précieux et oublié ; le goût ! Tomates, carottes, choux, pommes, fraises, haricots, salades, herbes aromatiques, pommes de terre, oignons, raisins et tant d'autres... autant de produits dont nous ne connaissons plus les vraies saveurs ni les réelles couleurs, et dont les valeurs nutritives amoindries par les traitements chimiques nous parviennent si pauvrement alors qu'elles sont la source principale de nos défenses immunitaires. Ne nous étonnons plus de l'expansion de maladies telles que le cancer !

Cultiver soi-même fait partie d'un mode de vie, mais aussi d'une philosophie qui laisse le temps au temps et à la terre de produire, à son rythme et non à celui que l'homme veut lui imposer, le meilleur d'elle-même. Il est peut-être temps pour l'homme de revenir, à un rythme qui, lui aussi, lui laisse le temps de vivre.

Céline Lurquin, rédactrice

Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Actions solidaires

Vous êtes une association dans le domaine de la santé ? Faites-vous connaître ici.